Le vent, c’est de l’air qui voyage !

Dommage.

Mon fils de 15 ans, réveillé et levé à 10 h, arrive en fin de classe virtuelle de physique sur l’histoire de l’atome.

—                    Tu as une classe virtuelle ?

—                    Oui.

—                    Tu l’avais vu ?

—                    Non.

—                    Moi non plus.

Dommage.

Pourtant, on a regardé tous les deux le travail de la journée.

On avait vu physique. Mais la classe virtuelle était inscrite en petit à la fin des instructions.

Ballot.

—                    Tu peux lire le texte sur l’atome.

—                    Ben, non, la classe est finie.

—                    Tu peux lire le texte tout de même.

—                    OK.

On a fini la première partie des devoirs de ma fille de CP. Les son br, cr, dr fr gr pr tr vr.

Taoki le petit dragon a grimpé sur la branche d’un arbre pour dire au revoir à la colombe. Il est triste. Lili est cramponnée au bras d’Hugo.

Ça pourrait être l’inverse, Hugo cramponné au bras de Lili.

On n’y est pas encore tout à fait.

—                    Ça vient d’où le vent ? me demande-t-elle.

Je lui avais déjà promis de lui expliquer.

OK.

On cherche sur YT.

Première vidéo : « L’air est un gaz qui se dilate quand il se réchauffe — on parle de hautes pressions — et se contracte quand il fait froid — on parle de basse pression. Et comme la nature œuvre pour un équilibre des énergies, l’air circule des basses pressions vers les hautes pressions. »

—                    Tu as compris ? je demande à ma fille.

—                    Non. Rien du tout.

—                    Quand l’air se réchauffe, par exemple chez Mamie, il monte. Quand il se refroidit, par exemple en Espagne, l’air baisse. Et l’air file du bas vers le haut. Et nous, comme on est au milieu, il y a du vent.

—                    Alors le vent, c’est de l’air qui voyage !

—                    Exactement !

Mon fils de 15 ans a terminé ses devoirs, il est tout content.

—                    Je suis tranquille pour la journée !

—                    c’est cool, non ?

À midi, je réveille péniblement mon fils de 13 ans.

Je m’assieds sur son lit, l’ordinateur sur les genoux.

—                    Allez, on commence par l’histoire géo.

—                    Mais Papa, je me réveille !

—                    Pas tout à fait, ça fait 1 h que je t’ai réveillé, tu t’es rendormi.

—                    Alors, le couronnement d’Hugues de Capet en 987 par L’Évêque de Reims-je crois. Le domaine royal qui est tout petit et il s’agrandit par la suite. Tiens regarde, en 987, nous sommes déjà dans le Duché de Toulouse. Ça s’appelle Occitanie 1000 ans plus tard.

—                    Ouais.

—                    Question : qu’est-ce qui différencie le roi des autres grands seigneurs ?

—                    J’en sais rien.

—                    Il faut que tu répondes en 35 min avec les documents.

Comme je sais qu’il ne va pas le faire, je lui lis les documents. En cinquième.

C’est pas lui rendre service, si ?

Puis je lui lis la leçon de physique sur les masses et les volumes, il a une classe virtuelle à 14h. « je vous enverrai le lien tout à l’heure via l’ENT »

—                    On fait les maths ? me propose-t-il.

Il a compris. Qu’après il est tranquille.

C’est encore moi qui lis.

Mais il fait les exercices.

—                    On mange et tu te connectes à la classe virtuelle de physique.

—                    Non, pas question. Je ne veux pas voir ma classe.

—                    Si tu te connecteras.

À 14h, pas de lien. À 14h10 non plus.

—                    Ok, j’ai fini, s’échappe mon fils joyeusement.

Dommage.

C’était une occasion.

Alors je repense au commentaire de mon copain Quentin sur FB : « Tu es trop gentil. Il leur faut un cadre. »

Je sais, tu as raison, j’ai essayé mille fois, c’est trop dur, je t’assure.

Bon, allez, je vous donne la réponse : ce qui différencie le roi des autres grands seigneurs, c’est que le roi est sacré. Il devient le représentant de Dieu sur terre. Il n’y a personne au-dessus de lui.

Je termine avec le sourire. Vous connaissez les dessins « où est Charlie ? »

0 0 vote
Article Rating