Mon roman Noir Colère est l’histoire de David, adolescent toujours en colère et qui survit en prenant des risques à moto, de Julie, engagée contre le harcèlement et le droit des femmes et de tous leurs amis, de Camille, qui enquête sur la disparition d’une petite fille et avance vers des découvertes macabres, de Viktor qui veille dans l’ombre en parfait Judas et de Victoire, la tumeur de la cuisse de David qui commente la situation, aux premières loges des évènements.

Populaire, David ne trouve pas sa place dans le système scolaire ni au sein de sa famille, jugeant son père affable, sa mère dévouée au foyer, sa sœur jumelle intello. Il se bat avec son monstre — une colère intérieure insatiable qui le ronge — et qu’il ne parvient à dompter qu’au prix d’une perpétuelle mise en danger par des défis à moto. David fréquente et photographie de nombreuses filles, mais seule Julie a de l’importance à ses yeux, passion secrète qu’il ne prend pas le risque d’exprimer ouvertement. Alors que tout lui réussit et que chacun semble l’admirer, sa colère aveugle s’accentue, ses défis à moto se font de plus en plus complexes et dangereux.

Qui est le mystérieux Viktor, en embuscade sur les réseaux sociaux ? Et pourquoi Camille, la Capitaine de Police, éprouve-t-elle de l’affection pour lui ? D’où vient cette douleur qui irradie dans sa cuisse ? Quels secrets cache sa famille aux allures si fades ?

Finalement, de tous, David n’est-il pas le plus prévisible ?

J’ai voulu, par la mise en scène de la révolte de David, raconter les difficultés pour certains jeunes de s’adapter aux méthodes de l’école, d’exprimer leurs envies et leur sensibilité, de manifester leurs questionnements ainsi que leurs doutes. J’ai voulu aussi, par le récit de son aveuglement, évoquer la possibilité que les certitudes de l’adolescence ne correspondent pas toujours à la réalité. Et que celle-ci peut s’avérer plus complexe et plus subtile qu’ils ne l’imaginent. Et tellement plus joyeuse.

David est intègre et impulsif. Cette impulsivité lui fait commettre des erreurs de jugement que ses amis ainsi que les évènements vont lui permettre de corriger. Sa mère, dévouée au foyer, mène une double vie, sa grande sœur qu’il pensait décédée vit dans un centre de rééducation, sa sœur jumelle organise des happenings clandestins. Quant à son père, ses airs débonnaires dissimulent un monstre sans pitié. Par ce personnage d’adolescent rebelle, je cherche à dévoiler la personnalité d’un garçon populaire perclus des certitudes spécifiques à sa jeunesse et à explorer la colère sourde qui l’anime et peut animer les jeunes : faible considération de leurs parents, mensonges qui les entourent, violence de l’indifférence à leur égard ainsi que la mise en danger qui peut en découler. Jusqu’où ira David dans sa prise de risque ? La vérité est-elle réellement celle qu’il imagine ?

David aime secrètement Julie, une jeune fille de sa classe, posée et mesurée. Julie livre ses propres combats contre les anti-IVG, le harcèlement et la violence faite aux femmes. Mais n’est-ce pas contre sa famille qu’elle est partie en guerre ? Si elle donne l’impression parfois pénible de surveiller et de recadrer David, elle lui assure un équilibre précieux.

Milla, en revanche, l’encourage à se mettre en danger par son admiration sans limites et par l’excitation que lui procure ces situations à risque. Séances photo et acrobaties à moto pimentent son quotidien et la monotonie de sa vie lycéenne.

Adèle, effacée, fragile, en proie à ses guerres intestines, observe de loin son ami s’ébattre et profiter de son statut populaire. Sa beauté est trop lourde à porter et, effrayée par les réactions qu’elle peut percevoir, elle préfère une existence discrète. Adèle chante du rap. Va-t-elle oser se produire en public ? Va-t-elle réussir à s’imposer auprès de David ?

Élaine, la sœur jumelle de David, raille au quotidien la vacuité et l’aveuglement de son frère. L’effet principal de ce comportement est de renforcer la colère de David. Il porte sur elle un regard dédaigneux et irrité jusqu’à ce qu’il découvre que sa sœur profite sur son sugar daddy pour organiser des rodéos clandestins.

Camille, Capitaine de Police, se prend d’affection pour David, mais n’hésite pas à l’instrumentaliser pour démanteler ce réseau même clandestin.

Sur qui David peut-il réellement s’appuyer lorsqu’il s’aperçoit que toutes ses croyances sont fausses ?

Sur sa bande d’amis évidemment, Noah, Thomas, Solenn, Mathias, bande soudée face à toutes les circonstances et sur Julie en particulier, soutient indéfectible, exigeante, mais dont l’amour pour David ne flanche à aucun moment. Finiront-ils par trouver l’occasion de s’avouer franchement leurs sentiments ?

Victoire, la douleur irradiant de la cuisse de David et qui s’avère être un ostéosarcome — tumeur des tissus osseux gravissime —, leur offrira cette occasion.

Mon troisième fils est animé de la même colère que David. Âgé de quatorze ans, il ne trouve pas sa place dans le système scolaire ni dans les valeurs que je tente de lui apporter. Il rejette toute forme d’autorité, de contrainte et ne comprend pas la notion de persévérance ni d’effort. Il est en quête de sens et cette quête passe par une mise en danger. Même s’il encore trop jeune pour piloter, les scooters et les motos incarnent son unique motivation. Suivre les cours au collège ne présente aucun intérêt pour lui, aucune matière ne le stimule. S’il se sent anxieux pour son avenir, il a la certitude que cet avenir ne passe pas par l’école. Pour lui, il n’est pas envisageable de poursuivre des études. Son but est de sortir — coûte que coûte — de ce système. Il n’est pas question pour lui de vivre une vie comme la mienne, de ‘sacrifier’ sa jeunesse dans des années d’études. Je ne sais pas quoi lui proposer. Mais j’ai confiance en sa capacité de trouver sa voie.

David, une colère aveuglante, une passion secrète, une mise en danger permanente, la découverte déconcertante de son ignorance, une bande d’amis sur laquelle il peut compter en toutes circonstances

Lien vers LIBRINOVA

https://www.librinova.com/librairie/matthieu-deshayes/noir-colere

Lien vers mon blog :

0 0 vote
Article Rating