Un jour de confinement de plus.

Nous sommes le 5 avril.

Il fait beau, nous passons la journée dans le jardin.

Alors, qu’est-ce que j’ai à vous raconter aujourd’hui ?

Est-ce que je vous raconte que mon épouse commence à se détendre ?

Est-ce que je vous raconte que c’était dur à l’hôpital ? Qu’elle est assez inquiète qu’on la rappelle sur ces congés ?

Que c’est dur de laisser les collègues en crise et de se retirer quelques jours ? Elle est pourtant bien consciente que ces jours de repos sont vitaux.

Est-ce que je vous raconte que les chiffres d’hospitalisation n’ont que très légèrement augmenté depuis la veille ? Et qu’il y a une personne hospitalisée en réa de mois que la veille.

Est-ce que je vous raconte que j’ai eu mon amie cheffe de service des urgences au téléphone et qu’elle m’explique que tout le service des urgences est uni et solidaire ? Et que pour elle, c’est cette unité qui est la base des capacités d’accueil serein et contrôlé d’un hôpital. Un service des urgences organisé et solidaire, une direction réactive et à l’écoute, des services d’hospitalisation qui font confiance aux urgentistes, des médecins qui se respectent les uns et les autres. C’est la clef de la réussite – pour le moment – de leur hôpital. Le nombre de cas grave est le même – en proportion – que dans le reste de la France. Toujours d’après elle, la situation ne devrait pas se détériorer plus. Je le souhaite.

Je pense à l’hôpital du Mulhouse. À son service d’urgence qui a explosé en juin avec démission de toute l’équipe médicale. Et au débordement auquel il fait face actuellement. Y aurait-il un lien ?

Les CHRU où les médecins travaillent rarement en bonne entente, toujours méfiants envers les urgentistes, toujours persuadés que leur jugement est meilleur que celui des autres. Y aurait-il un lien ?

Est-ce que je vous raconte que j’ai rendez-vous avec cette amie mardi pour prendre un poste aux urgences à partir de juin ?

Est-ce que je vous raconte que le confinement est difficile pour les enfants aujourd’hui ?

Est-ce que je vous raconte qu’ils commencent à s’ennuyer ferme ?

Est-ce que je vous raconte la quantité d’aliments qu’absorbent 3 ados qui s’ennuient et vivent la nuit ?

Est-ce que je vous raconte que ma fille de presque 17 ans a posé sa candidature au supermarché d’à côté pour venir en aide aux équipes en cas de trop grande tension ?

Est-ce que je vous raconte que j’ai fini de dessiner le storyboard de mon court métrage « Un air de Violoncelle » et que maintenant, je réfléchis aux acteurs ? Pourquoi pas – à ce stade, tous les rêves sont permis ! – Richard Borhinger ou Niels Arestup et Diane Rouxel ?

Est-ce que je vous raconte que j’aimerais travailler avec une cheffe opératrice et une monteuse – au moins – et que je souhaite que le film s’inscrive dans le mouvement 50/50, en sachant que le réalisateur et le producteur sont des hommes, et donc que je ne sais pas si c’est possible ?

Est-ce que je vous raconte que je dors très mal ces dernières nuits et que je réfléchis beaucoup à mes histoires : un scénario que je travaille sur un médecin épuisé qui quitte son métier pour une autre activité, la relecture de mon roman NOIR qui me procure beaucoup de joie, un court métrage que j’ai tourné cet été et que je n’ai pas fini de monter, englouti par la vague Clermont-Ferrand et le covid-19 ?

Est-ce que je vous raconte que j’ai enfin vu PARASITES et que j’ai trouvé ça plaisant, sans plus, très loin derrière UNE AFFAIRE DE FAMILLE, la palme d’or japonaise de 2018 et que j’ai failli ne pas aller jusqu’au bout, mais que cela aurait été dommage, la fin relevant tout l’intérêt du film ?

Est-ce que je vous raconte que mon épouse a travaillé avec ma fille de CP cette après-midi et qu’elle est plus douce que moi ?

Est-ce que je vous raconte que nous avons commencé à écrire une histoire avec ma fille de CP ? Le titre : HORREUR AU CHÂTEAU. Nous vous la ferons découvrir au fur et à mesure. Aujourd’hui, recherches graphiques pour l’illustration : Lina et son cousin Tom découvrent un bien étrange trésor lors d’une de leurs promenades avec le Papa de Lina. Et que ce trésor va les entrainer dans une aventure incroyable. Âmes sensibles, s’abstenir ! Il sera question de château, de portes qui se ferment, de passages secrets et de disparitions ! Brrrrrr !

Je vous souhaite une bonne fin de week-end.

Et une bonne nouvelle semaine de confinement !

0 0 vote
Article Rating