Troisième leçon : il vaut mieux faire attention et croiser quelques sources avant d’accepter de tout croire 

Mercredi 25 novembre

« Un complot mondial se cache derrière la crise du Covid 19 »

OK

Ce soir, je suis chaud, je me lance dans Hold-Up.

Je suis chaud chaud.

Bon.

Je n’ai pas vu Hold Up.

Et je ne le regarderai pas.

Mais j’ai regardé attentivement la chronique de Clément Viktorovitch à propos de Hold-Up.

Est-ce que je peux vous parler d’un film que je n’ai pas vu ?

La réponse est OUI. Et je ne vais pas me gêner.

Parce que je suis capable de faire confiance.

Une image contenant homme, posant, photo, avant

Description générée automatiquement

Vous vous rappeler de Clément Viktorovitch ?

Celui qui m’avait captivé en analysant le discours d’Edouard Philippe sur la gestion de la crise sanitaire.

Hold-Up, qu’est-ce que c’est ? Un documentaire qui a réuni 300 000 euros de budget participatif et a été vu par 3 000 000 de personnes, réalisé par un ancien journaliste Pierre Barnérias.

Une image contenant photo, différent, groupe

Description générée automatiquement

Quel est le thème de Hold-Up ?

Facile : « un complot mondial se cacherait derrière la crise du Covid 19 », Davos pour ne pas les citer..

Ce film utilise de nombreux procédés de manipulation et Clément pointe lesquels.

Premièrement, empoisonner le puit, stratégie qui consiste à jeter par avance le discrédit sur toute personne susceptible d’apporter de la contestation. « Les publications médicales sont toutes fausses, les scientifiques mentent, les journalistes amplifient ce tissu de mensonge. »

Deuxièmement, commencer par soulever des questions légitimes : la gestion assez calamiteuse de la crise sanitaire par le gouvernement, les déclarations contradictoires, les conséquences désastreuses du confinement, puis déconfinement, puis reconfinement. Le discours est cohérent, on adhère au questionnement des réalisateurs. Le terrain est prêt, en avant donc pour la seconde partie et le développement de la théorie du grand complot : le virus a été fabriqué par l’Institut Pasteur pour être envoyé à Wuhan dans le but de tuer la moitié de la population mondiale, les plus pauvres, soit 3.5 milliards d’individus ! Le Great reset. « Comme les nazis l’ont fait pendant la seconde guerre mondiale… »

Quelles sont les techniques utilisées pour que les spectateurs adhèrent à ces idées ? Les procédés utilisés sont connus et efficaces : ce sont des procédés rhétoriques fallacieux.

Le Transfert d’autorité : le film utilise la crédibilité de certains intervenants – Philippe Douste Blazy, médecin, ministre de la santé, Mickael Levitt, prix noble de Chimie, Luc Montagnier, prix nobel de Médecine pour la découverte du virus du SIDA, excusez-du peu – pour légitimer la parole d’autres individus fantaisistes. On retrouve le fameux Silvano Trotta et sa théorie de la Lune creuse, qui n’est personne d’autre que lui-même, mais dont le discours, encadré par celui de personnalités connues et reconnues, passe crème. Et paf !

Le « Yes Set » est une communication hypnotique basée sur la répétition de fait justes et logiques. On acquiesce, on adhère. Ce procédé prépare les esprits à dire « oui à tout », basé sur l’adhésion des premiers faits irréfutables. Autrement dit, les premiers arguments emportent les autres dans leur sillon. Et repaf !

La concaténation est l’organisation du propos de telle sorte que les esprits épousent le flot des pensées d’une manière qui lui semble naturelle. L’illustration en est la comptine « Trois petits chats, chapeau de paille, paillasson… » La succession d’arguments s’enchaine sans aucune logique ni aucune cohérence mais fonctionne sur l’association d’idée et parait ainsi intuitive et sonne finalement vraie. Ce procédé est redoutablement efficace et permet de se dédouaner de toute rigueur et de toute preuve. On le dit et ça suffit pour paraitre vrai.

Le fil rouge du documentaire est de révéler que le vrai danger n’est pas le virus mais le vaccin que les élites veulent imposer à l’humanité.

Le film ne fait appel à aucun moment à un quelconque contradicteur et utilise le recours massif à l’insinuation qui amène à assouplir notre esprit critique et à obtenir notre consentement. L’objectif est donc de nous faire accepter des idées erronées et contestables mais sans nous donner le moyen de nous en défendre.

Ce qui répond à la définition de film manipulatoire. Tout n’y est pas faux bien entendu et Clément termine son analyse avec ces mots : « il vaut mieux faire attention et croiser quelques sources avant d’accepter de tout croire ».

Bravo.

Et merci !

Et voici une personne qui, j’espère, ne croît pas trop aux Extra-terrestres ni aux fantômes en découvrant un passager clandestin dans le capot avant de son bateau.

Une image contenant personne, femme, voiture, tenant

Description générée automatiquement

C’est l’équipe de Sam Davies qui lui a fait une surprise en déposant un flamant rose gonflable dans cette partie inhabitée du bateau. Génial.

La même Sam Davies qui pourrait bien être une des premières à entrer dans les Quarantièmes et toucher les vents des mers du Sud.

Une image contenant eau, extérieur, bateau, embarcation

Description générée automatiquement

Charlie Dalin creuse sa position de leader de la course mais ses poursuivants, notamment ceux qui ont contourné l’anticyclone Sainte-Hélène par le sud, pourraient revenir comme des balles.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Reste à voir ce que peut donner l’option de Jean Le Cam qui tire plein Est.

Une image contenant équipement électronique, afficher, périphérique, ordinateur

Description générée automatiquement

Je ne sais pas si cette ligne rouge est la ligne des 40è ou celle de la zone d’exclusion.

Une image contenant carte

Description générée automatiquement

Passionnant !

A suivre…

Résumé : Pendant que Clément Viktorovitch analyse Hold-Up, le documentaire manipulatoire qui tend à nous faire croire que le virus a été construit pour tuer la moitié de l’humanité et qu’une élite voudrait en profiter pour nous imposer le vaccin de BigPharma et ses masques, Samantha Davies découvre un passager clandestin et pourrait bien entrer dans les Quarantièmes la première ! Vas-y Sam !

#HoldUp, #ClementViktorovitch, #ProcédésManipulatoires, #ImposerLeVaccin, #BigPharma, #GreatReset, #SamanthaDavies, #QuarantiemesRugissants