Cinquième leçon : se soucier de l’autre, c’est la seule façon de vraiment se soucier de soi-même

Vendredi 26 novembre

« Comment ne pas devenir fou ? »

« La paranoïa collective, c’est désigner un ennemi, un responsable, un bouc émissaire. L’accentuation de la peur tend à faire émerger les théories du complot, à designer des coupables et à les stigmatiser. […] Il n’y a rien de plus contagieux que les paranoïas collectives… »

« Cette crise nous fait à nouveau comprendre l’importance du collectif. La philosophie du care est essentielle : se soucier de l’autre, c’est la seule façon de vraiment se soucier de soi-même. »

Serge Fezen

Le « 1 »  n°323 du 18 novembre 2020

Ce soir je referme le Grand Journal du Complotisme avec QAnon.

QAnon est un phénomène apparu il y a 3 ans aux Etats Unis, dans le sillon de l’élection et du discours de Donald Trump qui s’est rapidement convaincu qu’un Etat profond – la haute administration et les services secrets – sabotaient son mandat et l’empêchait de gouverner. Trump a ainsi laissé se développer cette théorie qui reprend les thèmes de la campagne présidentielles : les démocrates, le clan Clinton, ainsi que les élites du pays sont compromis dans un vaste réseau pédocriminel. C’est le PizzaGateCheese Pizza est le nom de code pour « chid pornography ».

La lettre Q désigne une personnalité de haut rang, un « Secret défense ». Un mystérieux compte anonyme du nom de Q intervient régulièrement sur les forums — d’où l’appellation de QAnon — et distille des informations et des billets provenants d’une soi-disant haut fonctionnaire avec toujours le même message sibilyn : « l’Amérique est en réalité dirigée par une société secrète, la cabale, qui tirerait toute les ficelles dans les lieux de pouvoir. » Sont particulièrement visés : les Clinton, Jeffrey Epstein – l’homme d’affaire prédateur sexuel sur mineure retrouvé pendu dans sa cellule – et Serge Sorgos, la bête noire de l’extrême droite américaine (1).

Je ne résiste pas à vous donner à voir – ou revoir, la vidéo de campagne de Marjorie Taylor Greene, la première candidate QAnon a être élue le 4 novembre au Congrès américain… Sa bataille, flinguer les gun control, l’idée d’open border, le Green New Deal et bien entendu le socialism !

Une image contenant texte

Description générée automatiquement
Une image contenant arme, arme à feu, photo, homme

Description générée automatiquement

Bigre.

La lutte contre les gens de gauche… ces salops de pédophiles qui vénèrent Satan (sic !), ces traitres, ces fils de pute.

Ça me fait penser un podcast que j’ai écouté hier en rentrant de l’hôpital. Un podcast ArteRadio.com, PROFILS : Gardien de la paix où un jeune policier noir découvre que ses collègues discutent de lui sur un groupe WhatsApp. Il y lit des propos hallucinants de racisme, de haine anti PD et contre « ces fils de putes de gauchistes », sur les nègres et les arabes, appelant même de leurs vœux la guerre civile pour achever tous ces « bâtards et ces fils de putes ». Ça sèche dur, je vous l’assure.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

https://www.arteradio.com/son/61664080/gardiens_de_la_paix

Je ne peux pas finir ce Grand journal sans vous donner des nouvelles de Samantha Davies !

C’est parti pour trente jours de course à très grande vitesse !

Une image contenant texte

Description générée automatiquement
Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Thomas Ruyant profite des dernières heures de pétole de l’anticyclone Sainte Hélène avant de toucher lui aussi le vent des 40è pour découper son foil fissuré, qui pourrait, s’il s’arrache dans la houle des mers du sud, avarier gravement son voilier.

Une image contenant bateau, extérieur, eau, petit

Description générée automatiquement

Un coup d’œil au classement : 1/Dalin, 2/Ruyant et 3/Le Cam. Burton (7è, le plus rapide sur 24 h : 817 km à 18.4 nœuds de moyenne !) et Sam Davies (9è) ne sont pas loin !

Ainsi s’achève ce Grand journal du complotisme.

Sur une belle course au large.

Où rien n’est joué !

Où rien n’est dirigé de loin par une société secrète.

Où les Extra-terrestres et les armes de Marjorie Greene sont impuissants et où les injures racistes et les propos haineux des collègues flics d’Alex se perdent dans la beauté majestueuse des 40è rugissants.

(1) Georges SOROS est président de Soros Fund Management, basé à New York, qui gère en 2012, 25 milliards de dollars pour lui, sa famille et ses fondations notamment l’ l’Open Society Foundations crée en 2010, réseau de fondations qui a pour objectif de promouvoir « la gouvernance démocratique, les droits de l’homme et des réformes économiques, sociales et légales » et qui est aujourd’hui le second organisme philanthropique mondial, derrière celui de Bill et Melinda Gates, et dont les sujets de réflexion et de soutient sont la politique, l’immigration, la dépénalisation de la drogue, la cause LGBT+

Résumé : pendant que Samantha Davies attrape le tapis roulant des vents des mers du Sud, les théories les plus folles fusent sur le compte anonyme QAnon visant les élites pédocriminelles. Heureusement pour l’Amérique, la première élue QAnon au Congrès, Marjorie Taylor Greene, est là pour les traquer sans répit. Alex nous laisse à entendre les commentaires racistes et suprémacistes de ses collègues – pourtant flics comme lui. Froid dans le dos tout ça !

#QAnon, #MarjorieGreene, #Alex, #VendéeGlobeChallenge, #PizzaGate, #EtatProfond, #GorgesSoros, #SamanthaDavies, #ArteRadio

Pour vous inscrire à ma newsletter, c’est ici !

https://080fac24.sibforms.com/serve/MUIEAJe5F2TdYD7a7hQk50i9Dh5IBNaCKRTO4r84mR2VwzUHJ-cApwRjFqrb6pOkUOwK6z81xZmEz8vEZZmmCHFP6POFiyfZUcmYDNaov_sJqMRU565v8XJjrrEIgQM0i4wQISqEafVHUawACCzBRKt-qMTRaDIC1UuIbSnr0ji8K_4BVtKHBgp2YD74j1iOwrprQeXiWZCdJ3Zm