Quand le maître s’est levé tôt, qu’il s’est bien préparé, qu’il a tout anticipé, que son travail est prêt, alors l’école à la maison se passe bien. Mais à la première relâche, au moindre accroc, à la moindre défaillance ou ralentissement informatique, et tout part en couille.

Hier, à huit heures.

L’ENT fonctionne.

Seul devant mon ordinateur – les élèves dorment à poings fermés – je relève minutieusement chaque devoir. Je fais des captures d’écrans de chaque consigne – recopier le cours d’histoire géo, répondre aux questions par écrit, compléter par écrit les fiches de français, dictée orale en espagnol. Puis je fais des dossiers à chaque nom, à chaque date. Puis je les transferts sur mon cloud pour pouvoir les ventiler sur les différents ordis de la région, tablettes du collège, ordi portable. Ce qui me prend 1 heure.

Et cette fois, début des devoirs à 11h.

–             Ah non, moi je les fais cette après-midi.

–             Oh la flemme, on verra cette après-midi.

Rien du tout.

11 heures. Retentissement de la sonnerie. Les élèves rejoignent mollement leurs rangs.

J’installe ma fille de CP dans le jardin. On commence par les mots outils de lecture – c’est, sur, dans, sans –, puis écriture. Pendant qu’elle écrit, je monte dans la chambre de mon fils de 15 ans. Je lui ouvre le cloud et lui explique ce qu’il a à faire.

–             Fais-moi confiance, je le fais dans la journée.

–             Ok, on essaie.

Je passe voir la classe de CP. Ça écrit sagement. OK.

J’installe mon fils de 13 ans sur l’ordi. Lui indique les consignes. On nage encore dans les hydrocarbures.

–             Ça, je le fais tout seul

Recopier les bilans. OK.

–             Ça, on le fait ensemble.

Répondre aux questions.

Entre temps, les CP ont fini.

–             Quelques minutes de récréation.

Elle part en courant.

Je monte superviser les 3è dans la chambre.

Fortnite.

–             Je vois que tu es en pleins devoirs !

–             T’inquiètes, je gère.

–             OK.

Retour dans le jardin. Les CP se disputent avec les 5e qui font des jongles au ballon.

–             Tu ne fais pas ton histoire géo ?

–             Si, mais je t’attends.

–             Tu as fini de recopier les bilans ?

–             Non.

–             Bon, ben termine et j’arrive.

–             Tu ne t’occupes pas de moi, me reproche ma fille de CP.

–             J’arrive.

L’écriture, c’est parfait. Je lance l’activité ‘’cahier d’exercices’’ et je remonte voir les 3è. Fornite.

–             C’est bon Papa, j’ai toute la journée.

–             Stop. Tu travailles sinon je coupe la connexion.

–             C’est relou.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Le 5è a repris ses jongles au ballon dans le jardin.

–             J’en ai fait 80, pas mal, non ?

–             Et les bilans ?

–             C’est bon.

–             Moi aussi, j’ai fini, Papa, me disent les CP.

Deuxième récré.

–             Je peux regarder des vidéos sur ton téléphone ?

–             Non, à la récré, on joue et on se défoule, on ne regarde pas de vidéo.

Alors, les 5è ?

Étude de la répartition des hydrocarbures sur la planète et leurs principaux flux. Quels sont les pays producteurs et quels sont les pays consommateurs. Pas trop de surprises. Les pays riches consomment à bloc. Et la plupart des pays producteurs exportent massivement vers les pays riches.

Dans la leçon, on ne dit pas que les USA sont devenus le premier pays producteur de pétrole grâce à ses pétroles de schistes ni que Poutine a décidé de rompre les accords avec ses copains de l’Opep pour ruiner son ennemi américain…

Reprise des cours de CP avec le son « R » – prononcez « rrrrrr ». Prune, cerise, haricot, grenouille (plus difficile), renard, hérisson, pyjama.

Le grand travaille là-haut, c’est bon, il a fini par y arriver.

–             Je fais juste le Français, le reste je le ferai cette après-midi.

C’est fou la notion du temps qu’ont les ados. Et cette faculté d’être persuadé d’avoir la possibilité de tout faire, mais ‘plus tard’. Ça m’interroge. Sont-ils réellement stupides ? Pas certain, ils y croient dur comme fer. Ils te promettent, je te jure sur la tête de n’importe qui, s’engagent à passer l’aspirateur s’ils ne le font pas. C’est dingue.

Bon, en attendant, c’est le maître qui prend un moment de récréation après tout ça en rangeant la table du petit dej non débarrassée – ‘’t’inquiètes, on le fera tout à l’heure’’, préparation du repas, machine à laver.

–             Tu viens vider le lave-vaisselle ?

–             Je ne peux pas, tu m’as dit de faire les Maths.

Mais là où je vais me venger, et là où ça va être bon, c’est que ce matin, je lève tout le monde à 9 heures ! Pourquoi ? Parce qu’à minuit et demi hier soir, c’était la plaine activité. Et je descends boire, et je descends manger un yaourt – qui traine encore sur la table -, et je vais aux toilettes, et j’appelle une copine – tu plaisantes ? À minuit ? Tu peux pas l’appeler dans la journée ?

Et aussi parce que je vais chez le dentiste à midi. Cool, je vais pouvoir sortir avec mon autorisation !

(C’est la première fois de ma vie que je suis content d’aller chez le dentiste !)

Allez, j’y vais !

Ça va râler, je vous le garantis.

Mais ça va être jouissif !

Sales gosses.

0 0 vote
Article Rating