La Turquie profite de la crise sanitaire pour ressortir de vieilles envies de lois qui avaient été retoquées par des manifs importantes dont la principale est l’abandon des charges retenues contre un homme auteur de violence et de viol sur une femme même mineure s’il décide de l’épouser… sic… le but étant de normaliser les nombreuses unions avec des femmes consentantes… resic.

Erdogan libère des prisonniers pour éviter le confinement dans les prisons. Sauf les journalistes, les écrivains, les féministes, les transgenres, les gays, qui peuvent bien crever du covid en taule, tout le monde s’en branle.

La réouverture des écoles pourrait prendre 3 semaines, avec des classes de 15 élèves… amusez-vous bien !

HISTORIQUE : le baril de pétrole brut qui cote -38 dollars hier à la bourse de New York !

Il valait 60 dollars en janvier. Pratiquement plus de trafic aérien, consommation des voitures en chute libre (jusqu’à 75% en France), surproduction de barils notamment de pétrole de schiste aux USA, qui ne savent plus quoi faire de l’or noir, le stocker coutant plus cher que de le donner !

L’Allemagne se déconfine à partir de demain, mais en gardant les gestes barrière et le port de masque obligatoire pour tous, les autorités mentionnant bien que ce n’était que le début.

L’Asie fait face à la deuxième vague.

Les essais cliniques de traitement vont bon train, la guerre des brevets va bon train entre les labos.

0 0 vote
Article Rating