28 avril… mon Dieu que ça va être long…

Moi, j’ai plein de choses à faire, un storyboard à finir de dessiner, plusieurs scénario à travailler, un blog à animer, un site internet à mettre en place, 3 romans à relire et corriger, des histoires à écrire,  2 séries à poursuivre, des tas de bouquins commencés. De ce côté, de toutes manières, je n’aurais jamais fini.

Mais les enfants?

Qu’est-ce que je vais faire d’eux?

Comment je vais arriver à les motiver? A éviter la transformation inéluctable en consommateur exclusif de contenus réducteurs et peu évolués ( pour pas dire totalement débiles ) pour qui il faudra installer la 10G afin qu’ils ne développent pas un syndrome de manque.

Je me sens un peu découragé aujourd’hui.

Pas très confiant.

Las.

Bon, on va manger, ça ira mieux.

Très dur aujourd’hui. Ça ne s’arrange pas.

Il parait que c’est le 10e jour le plus difficile.

Je ne veux pas abandonner mes enfants mais s’ils ne mettent pas du leur, je demissionne.

Je m’enferme dans une pièce et je n’en sors plus.

Je sais que ce n’est rien par rapport aux soignants qui luttent au quotidien sans masque, rien par rapport a tous ceux qui sont enfermés dans 30 m2 en ville, rien par rapport a tous ceux qui survivent en réa mais aujourd’hui, c’est trop dur.

Plus une panne de courant, dans l’après-midi.

– Mais Papa, qu’est-ce qui se passe?

– Une panne de courant.

– Mais je n’ai plus de batterie!

– Ça va durer combien de temps, Papa?

Ma fille de presque 17 ans:

– Mais tu ne fais rien?

– Qu’est-ce que tu veux que je fasse?

– Mais c’est ton rôle de faire quelque chose!

Il faut que je dépanne le reseau maintenant….

Ce soir à table:

– Vous arrivez a envoyer vos devoirs sur ENT?

– Impossible. Tiens écoute les messages de la classe : -vous avez réussi à envoyer la chimie. – Non. – Ca marche pas – Y avait de la chimie?

La question du jour?

Comment faire pour mobiliser mon fils de 13 ans qui s’en balec?

Putain, comment faire?

Il ne fait rien tout seul.

Pire, il s’en tape.

Comment faire?

Je l’abandonne?

Je fais à sa place?

Je l’assiste.

Je le punis?

Je l’enferme?

A l’aide.

Ce soir, je suis épuisé.

0 0 vote
Article Rating