le site qui vous raconte des histoires

Catégorie : Horreur au Château

Horreur au Château – épilogue

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement


Épilogue

En pleine nuit, les parents de Lina se présentent à la Gendarmerie avec les deux cousins. Le Gendarme de garde n’est pas très content qu’on le dérange au milieu de son sommeil, mais il écoute l’histoire de Lina et Tom.

—              Si on se dépêche, vous pouvez peut-être encore attraper l’homme bizarre ! explique Lina.

Le Gendarme réfléchit. Puis se décide à réveiller son collègue.

—              Qu’est-ce que c’est ? râle le collègue.

—              Une histoire de trésor au château.

—              En pleine nuit ? Ça peut pas attendre demain ?

—              Les enfants disent que non, ils vont filer.

Alors, tant bien que mal, les Gendarmes interviennent au château et y trouvent effectivement l’homme bizarre.

Très effrayé par la présence des Gendarmes, ce dernier se met à pleurer.

—              Cessez immédiatement vos pleurs, et expliquez-nous toute cette histoire, ordonne le collègue qui est maintenant tout à fait réveillé.

Et c’est là que Lina et Tom, son Papa et sa Maman ainsi que les deux Gendarmes découvrent toute l’affaire du trésor.

Une image contenant tenue, chemise

Description générée automatiquement

Figurez-vous qu’Elasebeth Le Grand Tout Du Lac, la mystérieuse et grande chasseuse de trésor cherche discrètement le Trésor du château depuis plusieurs années. Et que le château, sans propriétaire depuis 100 ans, allait tomber dans le domaine public d’ici quelques jours.

Les recherches se sont donc accélérées et il y a deux jours, joie intense, des diamants, des pierres précieuses et des centaines de pièces d’or ont été découverts sous une tour au fond du parc.

Et voilà que malheureusement l’homme bizarre, dont le prénom est Jascques, très fatigué par les fouilles intenses, fait un malaise en ramenant une partie du butin. Pas en forme, il a dû se résoudre à laisser le sac au milieu de la pelouse du parc.

Les pierres précieuses ont immédiatement été repéré par de nombreux oiseaux.

Et c’est à ce moment que Lina et Tom sont passés à proximité du Château et ont découverts les bijoux.

Il s’agissait de les emporter discrètement jusqu’au moulin, puis de les charger sur un bateau par la grotte et de filer sans être vu.

Mais les enfants ont ruiné le plan.

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement

Lina et Tom, emmènent ensuite les Gendarmes ainsi que les parents de Lina dans la salle du portait de la Dame qui fait penser à Mamie à une autre époque et effectivement, la ressemblance est saisissante.

Il se pourrait donc bien qu’un jour, le château soit restitué à la famille de Lina et Tom, quand les historiens auront découvert — mais bien plus tard, en étudiant le tableau — qu’il aurait appartenu à de très lointains ancêtres. Mais ça, c’est une autre histoire !

Horreur au château – chapitre 6

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement


CHAPITRE SIX : découverts

Le vent froid fait grincer les ailes du vieux moulin.

Lina ne montre rien à son cousin. Mais elle n’est pas rassurée. Pas rassurée du tout.

Encore moins quand le géant attrape le coffre et entre dans le moulin.

—              Qu’est-ce qu’on va devenir ? se lamente Tom.

Une fois à l’intérieur, le géant ouvre une trappe, allume une torche et emprunte un tunnel qui descend dans la roche.

—              Un nouveau passage secret ! s’enthousiasme Lina. Quelle chance !

—              Quelle chance ? Tu es la fille la plus inconsciente que je n’ai jamais vue !

—              Et toi le garçon le plus poltron ! Je me demande comment on peut être de la même famille !

Le tunnel débouche dans une grotte taillée dans la pierre. Au bout de la grotte, les enfants aperçoivent des vagues menaçantes qui s’écrasent sur les rochers dans un fracas étourdissant.

—              J’ai le nez qui pique, prévient soudain Tom.

Le géant regarde les vagues qui bouchent la sortie de la grotte en se grattant la tête.

—              On est coincé au fond de cette grotte, murmure Lina.

—              Ah, aaah, aaaaaaah ! commence Tom.

—              Retiens-toi ! menace sa cousine, ce n’est vraiment pas le moment !

—              Aaaaaaaaatchouuuuuum !

L’éternuement de Tom résonne et roule le long des parois de la grotte.

Le géant s’approche du coffre avec un air menaçant

—              Aïe, aïe, aïe, murmure Lina en se ratatinant dans le fond du coffre.

Le géant, bien qu’un peu limité, a rapidement compris que quelque chose d’anormal venait de se produire.

D’un coup du plat de la main, il ouvre le couvercle et découvre les deux cousins.

Une image contenant sac

Description générée automatiquement

—              Tintin ! Qui voilà ! s’écrie alors Tom en levant les bras en signe de victoire. Bonsoir, bonsoir, je suis Titien le Magicien, pour le plaisir des grands et des petits !

Lina assiste, éblouie, à un spectacle tout à fait spectaculaire.

—              Regardez mes mains, elles sont vides, et hop, je fais apparaitre des pièces d’or, et en voilà d’autres ! Quelle folie, quelle magie !

Une image contenant alimentation

Description générée automatiquement

Le géant n’en croit pas ses yeux. Son regard brille d’un éclat enfantin et admiratif. Et alors que Tom enchaîne les tours de disparition de diamants, de jonglage d’émeraude et de transformation de saphir, le géant applaudit à tout rompre.

Tom entonne de vieilles chansons et Lina en profite pour danser autour de la grotte.

Le géant est au comble de la joie. Il rit, il chante et s’endort.

D’un coup.

Sans prévenir.

Émettant de sourds ronflements.

—              Bien joué Tom ! crie Lina.

—              Vite, sortons de là, répond Tom.

Une image contenant texte, alimentation

Description générée automatiquement

Mais malheureusement pour les enfants, le géant s’est assoupi contre la porte par laquelle ils sont entrés. Et l’autre issue de la grotte est fermée par la mer et ses vagues infranchissables.

Les deux cousins sont à nouveau bloqués.

—              À mon tour de faire de la magie ! lance soudain Lina. On n’a pas dit notre dernier mot !

S’emparant de la torche accrochée au mur, elle avance prudemment vers le géant endormi et approche la torche de son pantalon. Le tissu prend feu immédiatement.

Les cousins reculent et se blottissent contre la paroi.

Les flammes finissent par réveiller le géant. Sans rien comprendre de ce qui lui arrive, il se lève et regarde le feu qui s’étend. Pris de panique il court vers le fond de la grotte et se jette dans la mer et disparait dans les vagues déchainées.

—              La voie est libre ! crie Tom.

—              En avant ! dit Lina.

Et les deux enfants remontent le tunnel en courant. Bourrique est toujours là quand ils sortent du moulin et sans réfléchir, ils sautent dans la charrette et hurlent ensemble :

—              Hue Bourrique !

Et voilà la jument qui démarre en trombe et parcourt le chemin plein de bosses en sens inverse.

—              On est sauvé ! clame Lina.

—              Hourrah ! ajoute Tom

Horreur au château – chapitre CINQ


CHAPITRE CINQ : le géant

Une image contenant serviette, sac

Description générée automatiquement

Le coffre est une antiquité et ne ferme donc pas très bien, laissant une fente qui permet à Lisa et à Tom de respirer.

Fente qui leur permet également de voir ce qu’il se passe à l’extérieur.

Et ce qu’ils aperçoivent ne les rassure guère.

L’homme bizarre est entré dans la pièce accompagné d’un géant, un géant à la peau orangée et aux mains aussi large que des raquettes de tennis.

—              Voilà le coffre, dit l’homme bizarre. Emporte-le là où tu sais. Dans la soirée, Elle viendra le chercher comme on a dit.

Le géant grogne.

—              Tu as bien compris ? Tu veux que je répète ?

Le géant grogne encore en secouant la tête.

Puis d’un coup, il se saisit du coffre et le prend dans ses bras.

—              Quelle force colossale ! murmure Lina, admirative. Tu as vu, il nous soulève comme si on était un sac de plume !

—              Quel malheur…, se lamente Tom. Où va-t-on encore se retrouver… Je n’aurais jamais dû t’écouter ni te suivre…

—              Arrête de pleurnicher ! C’est l’aventure, la vraie, enfin !

Et le géant emporte le butin, descend les escaliers et, toujours accompagné de l’homme bizarre qui lui répète des conseils de prudence ainsi que mille précautions, sort du château, rejoint une charrette aux allures déglinguées et y dépose le coffre.

—              Sois prudent, ne t’arrête pas en route, ne parle à personne, prends le chemin le plus court, ne pense pas à autre chose, ne regarde pas à droite ni à gauche, reste concentré sur ta destination, ne fais pas le fou !

L’homme bizarre noie le géant sous les conseils. À tel point que même Lina commence à en avoir le vertige et a hâte que la charette s’en aille pour ne plus à avoir à l’entendre.

—              Hue Bourrique, crie soudain le géant, pressé lui aussi d’en finir.

Et ils démarrent en trombe.

Le géant conduit, comme un pilote de course et Bourrique, sa jument, s’en donne à cœur joie. La charrette vole par-dessus les bosses et les trous, le coffre fait des bonds et des sauts et les enfants sont secoués comme des pruniers.

—              Il est fou ! crie doucement Tom, effrayé.

Lina regarde tout ça les yeux brillants.

Le géant ne ralentit pas l’allure.

Il braille gaiement :

—              Jolie bouteille, gentille bouteille, veux-tu me laisser me désaltérer le gosier !

Et à coup de glouglouglou et de glouglouglou, il finit par vider sa bouteille.

La charrette zigzague sur le chemin et le coffre fait des cabrioles.

Les deux enfants se cognent aux parois et étouffent des cris

Et puis la charrette freine brutalement.

Le géant, visiblement éméché par le contenu de la bouteille, chante, de plus en plus faux, et se met à danser. Ému et soudain mélancolique, il attrape la jument par le cou et commence une valse avec elle.

Lina éclate de rire et Tom lui lance un coup de coude :

—              Chut, tu vas nous faire repérer !

La danse dure un certain temps, suffisamment pour que Lina et Tom imaginent pouvoir sortir discrètement du coffre et fausser compagnie aux danseurs.

Mais au moment de mettre leur plan à exécution, par un retour fulgurant à la raison, le géant remonte sur la charrette et ordonne à Bourrique de repartir. Et elle redémarre à fond de cale, au grand désespoir de Tom.

Le voyage continue. Et les enfants, malmenés, commencent à souffrir des chocs.

Quand le géant arrête à nouveau la charrette, la nuit tombe. Le vent s’est levé et de gros nuages noirs envahissent le ciel. On entend le bruit de la mer et des vagues pas loin.

Un moulin à vent sinistre se dresse devant eux.

Tom se met à claquer des dents.

Horreur au château – chapitre 4

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement


CHAPITRE QUATRE : le portrait de Mamie !

De vieux vêtements.

Surtout de vieilles robes qui sentent le renfermé.

Le passage secret a conduit Lina et Tom dans une armoire.

Lina soulève le loquet de l’armoire et pousse doucement la porte. Elle regarde prudemment. Il n’y a personne et tout est calme.

Les enfants peuvent quitter leur cachette et s’avancent dans la pièce.

Ils découvrent alors une chambre. Une chambre sombre et glaciale. Une chambre qui semble tout droit sortie d’un film de chevaliers du Moyen-Âge.

Personne n’a dû venir dormir ici depuis des siècles.

Lina s’approche du lit tandis que Tom observe autour de lui. Il pousse un cri :

—              Regarde, c’est le portrait de Mamie !

Effectivement, sur un mur, un très grand tableau représente une femme assise dans un fauteuil ancien à la tapisserie rouge. Elle porte une perruque et des plumes dans les cheveux ainsi qu’une longue robe verte.

—              Ça ne peut pas être Mamie habillée comme ça ! s’exclame Lina.

—              Qu’est-ce qu’elle lui ressemble. Peut-être que c’est une ancêtre ?

—              Une ancêtre ? Tu crois ? Ça veut dire que…

—              Notre famille vivait ici il y a longtemps ! complète Tom, les yeux écarquillés.

Les deux enfants regardent celle qui pourrait être leur arrière-arrière-arrière-arrière grand-mère avec un respect figé.

Puis ils reprennent leur exploration de la chambre.

Dans un coin, mal dissimulé par une tenture, ils découvrent un large coffre.

Lina essaie de l’ouvrir.

—              On devrait arrêter de fouiller et trouver un moyen de sortir, non ? suggère Tom.

—              Aide-moi plutôt à soulever le couvercle, il est trop lourd ! lui demande Lina.

Une image contenant alimentation

Description générée automatiquement

Le coffre regorge de bijoux, de pièces d’or et de diamants.

—              Le trésor ! s’écrie Tom.

—              Chut, tu vas nous faire repérer !

—              Viens, on s’en va !

À ce moment, des voix se font entendre.

Une image contenant dessin

Description générée automatiquement

—              On est perdu, se lamente Tom.

—              On n’a pas le choix ! lui répond Lina.

Et les deux enfants sautent dans le coffre qui est juste assez grand pour les contenir tous les deux.

Il était temps, des personnes approchent.

Ils reconnaissent aussitôt la voix de l’homme bizarre.

Horreur au Château – chapitre 2

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement


CHAPITRE DEUX : emprisonnés

Lina pense au trésor et à l’homme bizarre toute la soirée.

Et même la nuit.

Incapable de dormir, elle réveille au Tom :

—              Il faut qu’on retourne au château pour voir !

—              Tu veux y aller maintenant ? s’écrie Tom, les yeux collés de sommeil.

—              Mais non, demain matin, dès qu’on pourra.

Mais à peine levés, le Papa de Lina leur propose :

—              Vous allez chercher du pain et des croissants pendant que je prépare le petit déjeuner ?

La boulangerie n’est pas loin de la maison. Ni du château.

Et les deux enfants filent en courant.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Au coin d’une rue, Lina s’immobilise :

—              Regarde, c’est l’homme bizarre !

Tom n’est pas rassuré.

—              Suivons-le ! propose aussitôt Lina.

—              On devrait pas plutôt aller à la boulangerie ? répond Tom.

Mais Lina est déjà partie sur les traces de l’homme bizarre.

Les deux enfants se faufilent discrètement dans les petites rues.

L’homme bizarre ne se méfie pas, et marche d’un pas tranquille. Il remonte vers la vieille ville et ses habitations minuscules, tassées les unes contre les autres et adossées au château.

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement

Arrivé devant une étroite maison, l’homme bizarre ouvre une porte et entre.

—              On y va ! dit Lina.

—              Mais on n’a pas le droit. C’est dangereux ! s’écrie Tom.

Lina le regarde en souriant :

—              Tu as peur ?

—              Pas du tout !

—              Alors, suis-moi.

Et les deux enfants poussent la porte et se retrouvent devant un escalier en colimaçon obscur.

Comme Lina en escalade les premières marches, Tom la retient par la manche :

—              On ne devrait pas…

—              Tu n’as pas envie de savoir ?

—              Je…

—              Allez, viens !

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement

L’escalier étroit monte longuement. Les enfants progressent lentement et prudemment.

Parvenus à un palier, ils découvrent une pièce faiblement éclairée.

Lina s’avance.

Crrraaaacccc ! fait sinistrement le plancher sous leur pas.

—              Moins de bruit, murmure Tom.

—              Je fais du mieux que je peux ! dit Lina.

Crrraaaacccc.

Tom s’immobilise.

—              On devrait…

Mais CLAC ! trop tard…

L’imposante porte de la pièce vient de se refermer sur eux !

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement

Ils sont pris au piège!

Horreur au Château

Aujourd’hui j’ai envie de vous faire découvrir le premier chapitre de l’histoire que nous avons imaginé avec ma fille de CP pendant nos promenades du soir, HORREUR AU CHÂTEAU.

Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement

CHAPITRE UN : un trésor

Une image contenant texte, carte, dessin

Description générée automatiquement

—              Regardez !

Lina pointe le doigts vers de nombreux oiseaux qui tourbillonnent autour du parc du château.

—              On dirait qu’ils cherchent quelque chose !

Tom, son cousin, n’est pas très rassuré.

Le Papa de Lina, qui les accompagne dans leur promenade, le rassure :

—              Ils ont dû repérer à manger.

—              Tu peux me porter pour voir ce qui les attire ? demande Lina à son Papa.

—              Non, il est temps que nous rentrions.

En longeant le mur d’enceinte, Lina aperçoit une brèche donnant accès au parc du château.

Une image contenant pièce

Description générée automatiquement

—              Venez, on va voir ! s’écrie Lina.

Et avant que son Papa ne réponde, la jeune fille disparait par l’ouverture.

—              Lina, reviens ! crie Tom.

Le Papa de Lina passe la tête par le trou. Il aperçoit sa fille qui s’avance sur la pelouse.

—              Viens avec moi, dit-il à Tom, d’une voix contrariée.

Et ils s’avancent dans le parc à leur tour.

Lina regarde les oiseaux avec un œil méfiant et se dirige vers l’objet qui semble les attirer. Un épais sac qui brille.

Une image contenant table, assis, jaune

Description générée automatiquement

—              Un trésor ! jubile Lina au moment où son Papa et Tom la rejoignent. On est riche, regardez ces pièces et ces diamants !

Et elle entreprend une danse joyeuse autour du trésor.

—              On ne peut pas garder ça pour nous, lui répond son Papa. Cet argent doit appartenir à quelqu’un.

—              Mais non, c’est nous qui l’avons trouvé, il est à nous.

—              Nous sommes dans le parc du Château. Ce sac est à eux. Allons-voir si nous trouvons le propriétaire.

Et comme ils s’avance vers la vaste demeure, un homme s’approche d’eux.

—              Cet homme est bizarre, constate Lina.

Et avant qu’elle n’ajoute autre chose, son Papa dit :

—              Nous avons trouvé un sac dans le parc, nous venons vous avertir.

Une image contenant tissu, chemise

Description générée automatiquement

—              Oui, je sais, répond l’homme d’un air mauvais. Vous n’avez rien à faire ici !

Et, en les poussant presque, l’homme les invite à sortir.

Une fois dehors, Tom, Lina et son Papa se regardent étrangement.

—              Il est vraiment très bizarre, conclut Lina.

Et personne ne parle pendant la fin de la balade.

© 2021 blog.vasyraconte.fr

Theme by Anders NorenUp ↑