Une image contenant texte, carte

Description générée automatiquement


CHAPITRE SIX : découverts

Le vent froid fait grincer les ailes du vieux moulin.

Lina ne montre rien à son cousin. Mais elle n’est pas rassurée. Pas rassurée du tout.

Encore moins quand le géant attrape le coffre et entre dans le moulin.

—              Qu’est-ce qu’on va devenir ? se lamente Tom.

Une fois à l’intérieur, le géant ouvre une trappe, allume une torche et emprunte un tunnel qui descend dans la roche.

—              Un nouveau passage secret ! s’enthousiasme Lina. Quelle chance !

—              Quelle chance ? Tu es la fille la plus inconsciente que je n’ai jamais vue !

—              Et toi le garçon le plus poltron ! Je me demande comment on peut être de la même famille !

Le tunnel débouche dans une grotte taillée dans la pierre. Au bout de la grotte, les enfants aperçoivent des vagues menaçantes qui s’écrasent sur les rochers dans un fracas étourdissant.

—              J’ai le nez qui pique, prévient soudain Tom.

Le géant regarde les vagues qui bouchent la sortie de la grotte en se grattant la tête.

—              On est coincé au fond de cette grotte, murmure Lina.

—              Ah, aaah, aaaaaaah ! commence Tom.

—              Retiens-toi ! menace sa cousine, ce n’est vraiment pas le moment !

—              Aaaaaaaaatchouuuuuum !

L’éternuement de Tom résonne et roule le long des parois de la grotte.

Le géant s’approche du coffre avec un air menaçant

—              Aïe, aïe, aïe, murmure Lina en se ratatinant dans le fond du coffre.

Le géant, bien qu’un peu limité, a rapidement compris que quelque chose d’anormal venait de se produire.

D’un coup du plat de la main, il ouvre le couvercle et découvre les deux cousins.

Une image contenant sac

Description générée automatiquement

—              Tintin ! Qui voilà ! s’écrie alors Tom en levant les bras en signe de victoire. Bonsoir, bonsoir, je suis Titien le Magicien, pour le plaisir des grands et des petits !

Lina assiste, éblouie, à un spectacle tout à fait spectaculaire.

—              Regardez mes mains, elles sont vides, et hop, je fais apparaitre des pièces d’or, et en voilà d’autres ! Quelle folie, quelle magie !

Une image contenant alimentation

Description générée automatiquement

Le géant n’en croit pas ses yeux. Son regard brille d’un éclat enfantin et admiratif. Et alors que Tom enchaîne les tours de disparition de diamants, de jonglage d’émeraude et de transformation de saphir, le géant applaudit à tout rompre.

Tom entonne de vieilles chansons et Lina en profite pour danser autour de la grotte.

Le géant est au comble de la joie. Il rit, il chante et s’endort.

D’un coup.

Sans prévenir.

Émettant de sourds ronflements.

—              Bien joué Tom ! crie Lina.

—              Vite, sortons de là, répond Tom.

Une image contenant texte, alimentation

Description générée automatiquement

Mais malheureusement pour les enfants, le géant s’est assoupi contre la porte par laquelle ils sont entrés. Et l’autre issue de la grotte est fermée par la mer et ses vagues infranchissables.

Les deux cousins sont à nouveau bloqués.

—              À mon tour de faire de la magie ! lance soudain Lina. On n’a pas dit notre dernier mot !

S’emparant de la torche accrochée au mur, elle avance prudemment vers le géant endormi et approche la torche de son pantalon. Le tissu prend feu immédiatement.

Les cousins reculent et se blottissent contre la paroi.

Les flammes finissent par réveiller le géant. Sans rien comprendre de ce qui lui arrive, il se lève et regarde le feu qui s’étend. Pris de panique il court vers le fond de la grotte et se jette dans la mer et disparait dans les vagues déchainées.

—              La voie est libre ! crie Tom.

—              En avant ! dit Lina.

Et les deux enfants remontent le tunnel en courant. Bourrique est toujours là quand ils sortent du moulin et sans réfléchir, ils sautent dans la charrette et hurlent ensemble :

—              Hue Bourrique !

Et voilà la jument qui démarre en trombe et parcourt le chemin plein de bosses en sens inverse.

—              On est sauvé ! clame Lina.

—              Hourrah ! ajoute Tom

0 0 vote
Article Rating